Sanctuaires Mariaux

Dernier ajout : 12 juillet 2013.


  • Estours : pèlerinage et engagement

    16 septembre 2014, par B.P.

    Dimanche 7 septembre 2014 avait lieu le pèlerinage à Notre-Dame d’Estours. A cette occasion, deux nouveaux membres ont rejoint la confrérie de pénitents de Saugues.


    Lire la suite

  • Notre-Dame du Portail

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    Cette Vierge témoigne de la richesse passée d’Auzon. En effet, cette ville faisait partie des « Treize Bonnes Villes » d’Auvergne. De nombreux édifices et instituts religieux y ont vu le jour, tel que des écoles, couvents ou chapelles. Aujourd’hui, il ne reste qu’une seule chapelle : celle où se trouve Notre-Dame du Portail. Cette Vierge fut longtemps appelée Notre-Dame de Bon-Secours, elle changea de nom car elle séjourna de 1862 à 1945 près d’une porte fortifiée de la ville. Cette statue est certainement la plus belle de la Vierge du diocèse, voir de France, notamment grâce à l’humanité que l’artiste (...)
    Lire la suite

  • Les Vierges de Saint-Julien d’Ance

    12 juillet 2013, par Simon Gauer

    A Saint-Julien d’Ance, on trouve deux sanctuaires mariaux qui rappellent la foi des habitants du pays, foi qui ne fut pas que ancestrale.


    Lire la suite

  • Les deux Vierges de Saint-Georges-Lagricol

    12 juillet 2013, par Simon Gauer

    Sur la commune de Saint-Georges-Lagricol, on trouve deux sanctuaires à Notre-Dame, chacun sont particuliers.


    Lire la suite

  • Notre-Dame de la Route

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    En juin 1944, des soldats allemands à la recherche de maquisards entrent à Venteuges. Les habitants demandent, par une prière ardente, la protection de la Vierge-Marie. Ils l’obtiennent et, en 1954, élèvent un monument votif en reconnaissance à leur protectrice. Le monument prend le nom de l’Oratoire de Notre-Dame de la Route. Chacun participe à la construction du petit oratoire, qui sera embelli peu à peu. Fleuri à la belle saison, il nous invite à confier notre Chemin à notre « Maman du ciel ». Photo : l’église de (...)
    Lire la suite

  • Notre-Dame de Tout-Pouvoir

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    La statue se trouve dans une chapelle basse et rectangulaire dominant La Chapelle-d’Aurec. Elle fut érigée au XVIIIe siècle par les Chapelous, sous l’impulsion d’une convertie de saint François Régis. Le Saint lui-même y serait déjà passé. L’autel a été fait par les habitants avec une ancienne meule de moulin. Chaque année, le 15 août, un grand nombre pèlerin s’y retrouve pour fêter la Sainte-Vierge.
    Lire la suite

  • Notre-Dame de Torsiac

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    C’est vierge est de l’Ecole Tourangelle venue s’établir dans les gorge de l’Alagnon, comme en témoigne son costume propre aux Vierges de Touraine de la fin du XVe. L’enfant assis sur l’avant-bras de sa mère s’élance en avant. Cette œuvre de qualité témoigne d’un savoir faire exceptionnel de l’artiste. Cette statue se trouvait dans la chapelle du château, mais elle fut emportée à paris par les propriétaires pour la soustraire au vol. Photo : le château de Torsiac.
    Lire la suite

  • Notre-Dame de Tiranges

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    Jadis, sur un auteur dominant Tiranges et le village des Roys, se trouvait un gigantesque monolithe de granit dur. Il servait pour quelque culte païen, celte ou gaulois rendu à Bel, le Soleil. Lorsque la religion du Christ s’implanta dans la région, on plaça sur la pierre une statue de la Vierge. La pierre devint la « pierre de la Sainte Vierge ». Plus tard, on construisit en ce lieu une chapelle, celle qui précéda l’actuelle, qui est du XVIIIe siècle. Cette dévotion très ancienne se perpétue jusqu’à aujourd’hui car les habitants viennent toujours y prier quelques (...)
    Lire la suite

  • Notre-Dame de Tence

    12 juillet 2013, par Simon Gauer

    Au centre de la petite ville de Tence, se trouve la chapelle des pénitents. On y trouve une statue de la Vierge-Marie qui est une copie de la statue d’origine de Notre-Dame du Puy.


    Lire la suite

  • Notre-Dame de Rosières

    12 juillet 2013, par Simon Gauer
    Bien avant la Révolution Française, une vieille statue de la Vierge fut découverte dans des fondations dans un jardin de Rosières. On la plaça alors dans une niche dans le socle de la Croix du Coudert. Très vite, la population aima sa petite Vierge. Chaque dimanche, après les Vêpres, des groupes venaient la prier. Pour la protéger de la Révolution, on la mit en lieu sûr, lors du transport, on lui cassa d’ailleurs deux doigts, puis on la remit dans l’église. Puis on la plaça dans une niche au dessus du portail du couvent. Peut-être était-ce pour protéger les enfants. Depuis, elle n’a pas bougé, On ne (...)
    Lire la suite

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site