Accueil du site > Notre Evêque > Textes de Mgr Crepy > Marchons sous la conduite de l’Esprit Saint

Marchons sous la conduite de l’Esprit Saint

20 mai 2018

mardi 22 mai 2018, par AG

Homélie de Mgr Luc Crepy, évêque du Puy, à l’occasion de la fête de Pentecôte, prononcée le dimanche 20 mai 2018, en la cathédrale du Puy-en-Velay.

« Frères, je vous le dis, marchez sous la conduite de l’Esprit Saint. » et saint Paul ajoute quelques lignes plus loin : « Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit. » (Ga 5, 16 ; 25). Par deux fois, saint Paul invite fortement les Galates à se mettre sous la conduite de l’Esprit Saint. Il les invite à se laisser guider, conduire par l’Esprit Saint dans tous les domaines de leur existence et, en particulier, dans leurs relations aux autres. La vie chrétienne n’existe pas sans la présence du Saint Esprit que Jésus lui-même a promis à ses disciples. Jésus connait la faiblesse de ses disciples, leur difficulté à croire : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière » (Jn 16, 12-13). Le don de l’Esprit Saint, fait par le Christ, à ses disciples, à ses amis et à nous tous aujourd’hui encore, éclaire notre foi. Il nous permet d’accueillir la présence du Christ ressuscité dans nos vies et de vivre un peu plus, un peu mieux, selon l’Evangile.

C’est le sens profond de la Pentecôte où les apôtres deviennent soudain capables de laisser leurs peurs, leurs craintes, leurs doutes pour parler à tous du Christ ressuscité, de la Bonne Nouvelle de l’Evangile. Le don de l’Esprit Saint fait des apôtres des témoins de l’Evangile auprès de toutes les nations, auprès de tous. La Bonne Nouvelle est pour tout homme et l’Esprit Saint donne la force, depuis 2000 ans, aux disciples de Jésus - à nous tous - d’être, par notre vie et nos paroles, des messagers de l’Evangile.

Les apôtres ont suivi Jésus pendant trois ans, l’ont écouté, l’ont accompagné, l’ont abandonné, l’ont vu ressuscité mais, sans le don de l’Esprit Saint, ils n’auraient pas été ces « apôtres », c’est-à-dire ces « envoyés » de la Bonne Nouvelle de l’Evangile.

Pour devenir vraiment chrétien, pour devenir pleinement fils et filles de Dieu à la suite du Christ, il nous faut recevoir le don de l’Esprit Saint. Chers confirmands, c’est le sens de votre présence ici, aujourd’hui, où vous allez recevoir le sacrement de confirmation. Vous avez été baptisés pour certains à Pâques, l’an dernier, pour d’autres, il y a plus longtemps, et vous êtes déjà nés à la vie de Dieu : enfants du Père, sœurs et frères du Christ dans la vie de l’Esprit. Vous avez reçu le Corps du Christ, la présence du Ressuscité dans votre vie pour devenir un peu plus membre du Corps du Christ. Aujourd’hui, vous recevez le troisième sacrement de l’initiation chrétienne c’est-à-dire le sacrement qui, avec le baptême et l’eucharistie, vous donne la plénitude de la vie chrétienne.

La promesse de Jésus à ses disciples se poursuit et se réalise encore aujourd’hui : vous allez recevoir l’Esprit de Jésus, l’Esprit d’amour, cette force de Dieu qui transforme le cœur des croyants. Saint Paul nous dit combien l’Esprit Saint nous aide à nous convertir, à laisser de côté ce qui abîme notre vie et nos relations aux autres, pour accueillir l’Esprit qui est amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. Chacune de ces qualités résonne d’une manière ou d’une autre dans notre cœur.

Parmi toutes ces qualités, je veux souligner – comme le fait souvent le pape François – la joie. La rencontre du Christ est une vraie source de joie pour chacun et chacune d’entre nous. La rencontre du Christ nous fait grandir dans notre humanité et nous donne une joie profonde. « La joie de l’Evangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ, la joie nait et renait toujours. » [1]

Chers confirmands, que l’Esprit Saint que vous allez recevoir mette en vous une joie profonde, une joie que personne ne pourra vous enlever, la joie de se savoir aimés par le Christ. Soyez témoins de cette joie - cette joie de l’Evangile - pour vos proches et pour tous ceux et celles que le Seigneur mettra sur votre route. Et nous tous, renouvelons notre foi, en la présence de l’Esprit Saint parmi nous ! Amen.



Notes

[1] Pape François, La joie de l’Evangile, §1.


© 2018 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site