Notre-Dame de Tence

vendredi 12 juillet 2013, par Simon Gauer

Au centre de la petite ville de Tence, se trouve la chapelle des pénitents. On y trouve une statue de la Vierge-Marie qui est une copie de la statue d’origine de Notre-Dame du Puy.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours

La dévotion de Tence à la Vierge est aussi vieille que la ville elle-même, lorsque les évêques du Puy ont réorganisés le diocèse en plusieurs juridictions.

Au Xe siècle, on parle de la « vicairie » de Tence, et à la fin de ce siècle, de « la paroisse de la Bienheureuse Vierge-Marie ».

Au XIIIe siècle, la paroisse fut confiée aux bénédictins qui étaient sous le patronage de Saint-Martin, c’est sous ce patronage qu’ils placèrent la ville. Mais la vierge restait cependant très présence dans le cœur des paroissiens.

Durant les grands pèlerinages du Moyen-âge, Tence était un lieu d’étape sur une route allant de la vallée du Rhône jusqu’au Puy. On y fonda un relais : l’Hospice Saint-Antoine.

Comme dans la plupart des relais de l’époque, c’était le vierge du Puy qui y était vénérée. Une copie de Notre-Dame du puy concrétisa cette vénération.

Pendant les guerres de religion, la ville connut de grandes divisions. C’est vers la Vierge que l’on se tourna pour demander sa protection. La statue traversa miraculeusement les pillages et les destructions de sanctuaires par les protestants.

En 1860, le curé demanda, et obtint, le rétablissement du patronage de la Sainte-Vierge sur la paroisse. En 1896, la chapelle fut remplacée par celle que l’on peut voir aujourd’hui, dédiée à Notre-Dame du Perpétuel-Secours.

La statue d’aujourd’hui reste l’image de la primitive Notre-Dame du puy. Marie tient son enfant sur le bras gauche, la main droite tenait un sceptre et l’Enfant tient un globe et bénit à la fois.

Une procession a encore lieu le 15 août en honneur à la Vierge-Marie.

Une Vierge Noire

Autre histoire : on trouve aussi dans la chapelle des Raymonds, une statuette d’une Vierge noire tenant sur ses genoux son Enfant. Un supérieur du grand Séminaire crut que c’était la Vierge Noire originelle du Puy et la racheta très cher. Mais quand il se rendit compte de son erreur, il en fit don à la chapelle où elle se trouvait auparavant, elle s’y trouve encore.

Photo : La chapelle des Pénitents.


Portfolio

La Vierge Noire


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site