Accueil du site > Diocèse > In memoriam > Père Pierre Gire

Père Pierre Gire

Mot d’accueil lors des obsèques par le Père Emmanuel Dursapt

jeudi 5 avril 2018, par AG

Né le 28 mars 1949, il a fait ses études à Lyon. Il est ordonné prêtre pour le diocèse du Puy, en 1976. En 1982, le père Gire est nommé directeur du Collège du Sacré-Cœur à Yssingeaux. En 1986, il devient professeur aux facultés catholiques de Lyon. La même année, il est nommé Doyen de la Faculté de Philosophie de Lyon puis il devient Vice-Recteur de l’Université catholique de Lyon. Il devient ensuite responsable du 3ème cycle à la Faculté de Philosophie de Lyon. Récemment encore, il donnait des cours.

Il s’est éteint à l’hôpital Saint-Joseph à Lyon le dimanche de Pâques 1er avril 2018.

Nous voici donc autour de Pierre ; notre présence est tout autant un élan d’amitié (envers lui, envers les siens), qu’un témoignage de la Foi qui nous anime. Je dois au Père Lucien CLAUZIER, ami de Pierre et prêtre de notre diocèse ainsi qu’à ses frères et sœurs dont il était très proche, la plus grande partie des éléments qui vont suivre.

Pierre est donc né à Moudeyres, au pied du mont Mézenc, le 28 mars 1949, aîné d’une famille de cinq enfants. Après avoir fait ses études secondaires à La Chartreuse, c’est au séminaire du Puy qu’il poursuit sa formation vers le sacerdoce avant d’être ordonné prêtre dans son village natal, en 1976. Très vite, il se dirige vers l’enseignement : d’abord professeur de philosophie à La Chartreuse, il est nommé directeur de l’Institution du Sacré-Cœur à Yssingeaux en 1982, puis professeur de philosophie à l’Université Catholique de Lyon, en 1986, année d’obtention de son doctorat. Vice-recteur de l’Université Catholique de 1992 à 1999, Doyen de la faculté de philosophie de 99 à 2005, il est nommé Directeur de la recherche en 2012.

Pierre avait l’âme d’un philosophe, il était fait pour la philosophie : spécialiste de Maître Eckhart, qu’il appréciait tout particulièrement, il a écrit de nombreux ouvrages, ses réflexions se dirigeant tant vers les fondements de la Morale que vers les philosophies en quête du Christ ; il a aussi donné bien des conférences à travers la France entière : certains d’entre nous se souviennent certainement de son intervention sur la Dignité humaine donnée l’année dernière, à l’IUT du Puy. Intellectuel certes, mais en même temps très attentif à ses étudiants : Pierre aimait transmettre, il aimait faire naître et grandir le goût pour la réflexion philosophique, et même lorsqu’il lui arrivait de rentrer bien tard d’un séminaire auquel il avait participé à des centaines de km, il ne manquait pas d’être fidèle au cours qu’il avait à assurer le lendemain matin !

Prêtre enfin. C’est parce qu’il portait le souci de l’évangélisation et du bien spirituel des personnes que Pierre a accompagné religieux, religieuses, fidèles laïcs sur « le chemin raboteux du salut » comme aurait dit Péguy. Et c’est pour la même raison que, lorsqu’il venait se reposer à Moudeyres (mais que signifiait « se reposer » pour lui ?), Pierre célébrait volontiers l’Eucharistie pour et avec les communautés chrétiennes de nos campagnes auxquelles son cœur était resté profondément attaché, lui qui avait été élevé à la Prélature d’honneur de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, en 2009.

Pierre nous a quittés dans la nuit de Pâques, la nuit de la Résurrection du Christ : c’est peut-être là un signe qui nous est donné alors même que nous avons cette ferme espérance que le Seigneur saura bien faire partager sa Vie de ressuscité à celui qui a essayé de mettre toutes ses capacités à son service au long de sa vie terrestre ! A toute sa famille (avec une pensée particulière pour sa maman qui est en maison de retraite ici à Laussonne), nous présentons nos condoléances. Ensemble, demandons au Seigneur d’accueillir dans sa Lumière, celui qui l’a cherché !




© 2018 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site